Le mot de Stéphane Peu

Stephane Peu ©Christophe Fillieule

Stéphane Peu
Vice-président Habitat-Foncier
de Plaine Commune

Le 10 novembre 2015, le QUIGP était présenté au Forum des Projets Urbains. À cette occasion est intervenu Stéphane Peu, vice-président habitat et foncier de l’Établissement Public Territorial de Plaine Commune. Retrouvez ci-dessous son discours de soutien au projet.

 Les nouveaux équipements culturels, sportifs et de santé permettront un métissage entre habitants et étudiants.  

“Le projet du Quartier Universitaire International du Grand Paris, conduit main dans la main par notre agglomération et l’EPA Plaine de France, est une réponse massive et qualitative à la pénurie de logements étudiants en Île-de-France sur notre territoire. Les nouveaux équipements culturels, sportifs et de santé permettront un métissage entre habitants et étudiants, répondant ainsi aux valeurs de rencontre et de partage qui sont les nôtres.

Plaine Commune est un territoire dynamique, fortement engagé en faveur de la transition écologique et sociale. Avec près de 45 000 étudiants, 70 laboratoires de recherche, 2 universités et bientôt 3, le territoire est déjà le 2e pôle universitaire d’Île-de-France.

Les choix des sites d’implantation du QUIGP sont en cohérence avec les mutations à l’œuvre sur notre territoire et relèvent d’une intuition tout à fait à propos de l’EPA.
Le premier site pressenti – Gare des Mines – est à proximité du Campus Condorcet qui accueillera 15 000 chercheurs et étudiants supplémentaires d’ici quelques années. Sur ce secteur, la mutation d’emprises ferroviaires en logements, prévue dans la loi ALUR, devrait d’ailleurs faciliter les opérations. Un des enjeux majeurs sera la négociation des prix de vente du foncier avec la SNCF.

Sur le secteur Pleyel, les 2 lignes RER et les 5 lignes de métro prévues par le Grand Paris Express rendront le QUIGP accessible depuis toutes le grandes centralités universitaires d’Île-de-France.

 L’intuition du QUIGP est confortée par la sélection du site Pleyel comme site d’accueil du village Olympique 2024.  

Enfin l’intuition du QUIGP est confortée par la sélection du site Pleyel comme site d’accueil du village Olympique 2024 : 18 000 logements pourraient ainsi être reconvertis à l’issue des jeux, offrant au projet de belles opportunités supplémentaires.
C’est pourquoi je réaffirme ici notre soutien au projet, en espérant qu’il apporte le meilleur à notre territoire.”

Forum des Projets Urbains