Implantation urbaine

Loin de former un campus fermé sur lui-même, le QUIGP sera réparti sur 3 sites complémentaires du nord parisien. Chaque site sera composé d’un nœud central d’équipements et de services, autour desquelles graviteront des résidences dans un périmètre d’environ 300 m. Les équipements et logements du QUIGP pourront investir les rez-de-chaussée et derniers étages d’immeubles existants pour favoriser l’insertion du quartier. La création d’un label QUIGP permettra d’intégrer des résidences existantes ou futures du territoire dans le dispositif. Les sites seront reliés par un réseau de mobilités douces : pistes cyclables, promenades sportives, signalétique spécifique QUIGP…

Plaine de France
À cheval entre les 3 communes de Paris, Aubervilliers et Saint-Denis, ce secteur sera caractérisé par la double présence du Campus Condorcet sur la place du Front Populaire et à la Porte de la Chapelle. Délimité par la gare du RER B « La Plaine – Stade de France », le canal Saint-Denis, l’avenue du Président Wilson et le boulevard Nez au sud, le secteur fait l’objet de nombreux chantiers et projets à l’étude (Ouest Canal, Montjoie, Nozal, ouverture des EMGP, rénovation des berges…). Il pourrait accueillir le grand learning center du QUIGP et jusqu’à 3 000 places d’hébergement. Au sud, desservi par la ligne 12 du métro, le T8 et la future gare Rosa Parks du RER E, la Gare des Mines sera le premier secteur opérationnel du QUIGP à démarrer, avec 1 000 à 1 500 lits.
En 2025, Pleyel sera la gare la plus performante du réseau du Grand Paris Express : déjà desservie par la ligne 13 du métro et le RER D, elle bénéficiera à terme de l’arrivée des lignes 14, 15, 16 et 17 du Grand Paris Express. L’agglomération Plaine Commune prévoit d’y développer un quartier d’affaires métropolitain mêlant activités, logements, services, commerces et équipements, avec réalisation d’un pont habité enjambant les voies ferrées vers l’est. A l’ouest, on trouve sur les berges de Seine les écoles d’image de la Cité du Cinéma et l’école d’ingénieur SupMeca. Connecté au sud au centre-ville de Saint-Ouen, le secteur pourrait accueillir 1 700 places d’hébergement et le centre d’accueil international du QUIGP.
De l’autre côté du bassin de la Maltournée, face au Stade de France, le secteur de la Porte de Paris est aujourd’hui occupé par des brettelles de l’autoroute A1 promises à la démolition en 2023. Connecté au centre-ville de Saint-Denis et desservi par la ligne 13 du métro, le site fait l’objet depuis 2012 d’une opération d’aménagement visant à restructurer les axes de circulation. Un petit quartier QUIGP de 750 logements pourrait s’y développer.

Le territoire d’implantation du projet bénéficie de nombreux atouts :

  • Excellente accessibilité en transport en commun : RER, B, D, T1, métro lignes 12 et 13, prolongation en cours de la 14, lignes 15, 16 et 17 du Grand Paris Express
  • Forte présence étudiante : proximité des universités Paris 4, Paris 8, Paris 13, école d’ingénieur SupMeca, école Louis Lumière, CNAM…
  • Proximité du Campus Condorcet, 1er campus européen de recherche en sciences sociales
  • Visibilité internationale : proximité du Stade de France et de la Cité du Cinéma, quartier d’affaires de la Plaine…
  • Identité multiculturelle : 130 nationalités habitent déjà le territoire.